Aller en Islande en partant de Bruxelle

En partance de Bruxelles en Belgique, un voyageur dispose de vols directs pour rallier l’État insulaire d’Islande. Il dispose également d’itinéraires entrecoupés d’escales parcourues par des trains et avions. Toutefois, avant d’embarquer pour le voyage, il doit s’acquitter des formalités d’entrée propres au pays.

Les moyens de transport : Bruxelles – Islande

La majorité des compagnies de voyages belges proposent des vols directs de l’aéroport de la capitale vers un des aéroports islandais. Ce moyen de transport est d’ailleurs le plus rapide et le moins onéreux compte tenu de l’itinéraire sans escales qu’il parcourt. Les jours où il n’y a pas de programmations de vols de Bruxelles pour l’Islande, le voyageur dispose d’autres options de voyage.

Le choix le plus récurrent est d’embarquer sur un train en partance de Bruxelles pour la ville d’Amsterdam en terres néerlandaises. De l’aéroport de ville, il prend un avion pour rejoindre directement l’Islande par la ville de Keflavik ou celle de Reykjavik. Une autre option consiste à prendre un train pour rejoindre la France et à emprunter un vol à l’aéroport de Roissy. Ce vol est également sans escale.

Les documents de voyage exigés

Les Belges en partance de Bruxelles pour une ville islandaise peuvent entrer librement dans le pays avec une pièce d’identité. Ceci est possible au nom des accords de libre circulation des biens et des personnes entre les États membres de l’Union européenne. Cette règle s’applique également aux ressortissants d’un pays membre de l’espace Schengen en provenance de Bruxelles pour l’Islande.

Seuls le passeport ou la carte d’identité sont recevables. N’étant pas une véritable pièce d’identité, le permis de conduire n’est pas accepté. Toutefois, il sera exigé si le voyageur entre dans le pays pour y étudier ou pour travailler. La douane islandaise n’accepte que les pièces d’identité qui seront toujours valides au moins 3 mois après la fin du séjour.

Par ailleurs, un visa sera exigé pour les passages de plus de 90 jours dans le pays. Les originaires d’autres pays doivent fournir des documents désignés dans les traités d’émigration entre leurs pays et l’Islande. Quand bien même le voyage prend son départ à Bruxelles qui est la capitale d’un pays membre de l’UE, il ne bénéficie pas des mêmes prérogatives.

Ainsi, il doit se renseigner auprès de l’ambassade ou du consulat d’Islande de son pays à propos des démarches nécessaires. En plus de tous ces documents, les mineurs non accompagnés doivent fournir une autorisation de sortie du territoire belge. Pour plus de sécurité, il est recommandé de se renseigner auprès des autorités avant le départ de Bruxelles.

Les précautions d’usages

La présentation des différents documents suscités suffit pour entrer en Islande, mais certaines règles comportementales peuvent compromettre la facilité du processus. Que l’on vienne de Bruxelles ou d’ailleurs, il est formellement interdit de faire entrer de la viande crue et ses dérivés sur le territoire. L’importation de produits laitiers crus ainsi que d’oeufs est également proscrite.

En ce qui concerne les produits alcoolisés et les cigarettes, il y a une limitation. D’un point de vue sanitaire, aucune vaccination n’est exigée pour les voyageurs en provenance de Bruxelles. Toutefois, depuis l’avènement de la crise sanitaire de la Covid19, certaines mesures sanitaires sont également requises. Une auto-quarantaine et un test sont exigés à l’entrée du pays à condition de présenter un certificat de vaccination contre le Covid19.

Retour en haut