À la découverte des volcans d’Islande

L’Islande fait partie des pays les plus volcaniques de la planète. Il est d’ailleurs né de puissantes éruptions, dont la lave a coulé au sol durant des millions d’années. À ce jour, l’activité volcanique est encore active dans la région et l’île est toujours en cours de construction.

Quels types de volcans y a-t-il en Islande ?

En Islande, l’évolution géologique est légèrement différente de celle des autres surfaces. Étant donné que l’île est située sous le cercle polaire arctique, il y a plus de neige dans les zones de haute altitude. Cette neige occupe ces zones tout au long de l’année et ne fond qu’en été.

En effet, au cours des siècles, la neige s’est comprimée pour former des glaciers sur les plus hautes montagnes volcaniques d’Islande. C’est d’ailleurs pourquoi l’île est souvent appelée le « pays de glace et de feu ».

Par ailleurs, les principaux volcans qui se situent sur les terres islandaises peuvent être classés en trois catégories : les cônes de scories, les cônes composites et les cônes boucliers.

Toutefois, les plus populaires restent les volcans à cône composites, qui sont également dénommés les volcans stratiformes. Ils comprennent le glacier Snæfellsnes dans l’ouest de l’Islande et les volcans Eyjafjallajökull et Hekla dans le sud du pays.

Les caractéristiques des différents types de volcans

Les volcans escarpés sont constitués de couches de lave, de cendres volcaniques et de fragments de roche. Le Cinder Cone est le plus petit volcan. Il comprend le système volcanique Ljósufjöll sur la péninsule de Snæfellsnes et le volcan Þríhnúkagígur sur la péninsule de Reykjanes.

En outre, la plupart des cônes de cendres ont un cratère en forme de bol à leur sommet. Celui-ci ne dépasse pas généralement 366 mètres (1 200 pieds) de hauteur.

Quant aux volcans boucliers, les plus célèbres sont Þyrill sur Hvalfjörður (Whale Fjord) et Surtsey Island. Ces volcans sont grands, en forme de dôme, avec des flancs légèrement inclinés. Vus d’en haut, ils sont comme des boucliers guerriers, d’où leur nom.

Au total, il y a plus de 200 cratères volcaniques en Islande, qui sont organisés en environ 30 systèmes volcaniques. La plupart d’entre eux sont disposés dans le sens sud-ouest-nord-est. Seuls quelques volcans entrent régulièrement en éruption (Grímsvötn, Hekla ou Krafla).

Combien y a-t-il de volcans actifs en Islande ?

L’Islande est divisée en 4 régions volcaniques : la région de Reykjanes, la région de l’ouest, celle du nord et celle de l’est. Chacune est reliée par la ceinture moyenne de l’Islande dans les Hautes terres centrales.

Ces zones comprennent un total de 30 systèmes volcaniques différents, chacun ayant un volcan central et des amas de pièces structurelles. Cela signifie qu’il y a environ 30 volcans actifs en Islande.

Le nombre total de volcans en Islande atteint ainsi près de 130, en tenant compte des volcans dormants et éteints. En moyenne, l’Islande a une grande éruption volcanique tous les cinq ans environ. Cela peut sembler dramatique, mais c’est en fait une partie intégrante de la vie sur l’île.

D’ailleurs, nombreux sont ceux qui se souviennent de la célèbre éruption de l’Eyjafjallajökull en 2010. Celle-ci a interrompu tout le trafic aérien en Europe pendant plusieurs jours. De plus, ceux qui sont allés en Islande, et ont visité la côte sud ou la péninsule de Snæfellsnes, connaissent également sans doute le volcan Katla et le glacier de Snæfellsnes.

Comment visiter les plus célèbres volcans d’Islande ?

L’Islande compte un grand nombre de volcans à visiter, mais de nombreux volcans nécessitent une visite guidée. Le glacier Snæfellsnes et le volcan Eldefel, ainsi que les calottes glaciaires recouvrant l’Eyjafjallajökull et le Katla sont faciles à voir lors d’un voyage touristique.

Néanmoins, la visite guidée des volcans est fortement recommandée. Un guide professionnel sera utile non seulement pour apporter des informations, mais aussi pour répondre aux questions. Il sait aussi comment se rendre en toute sécurité auprès des volcans difficiles d’accès.

En général, les visites de volcans et de glaciers par les participants se font dans un véhicule 4×4. Il s’agit souvent d’un engin capable de traverser un terrain escarpé. Après tout, la plupart des volcans islandais sont situés dans des zones difficilement accessibles.

Certains volcans comme Eldfell, situé sur l’île Heimaey, peuvent être vus sans réserver de visite. Eldfell n’est qu’à 200 mètres (660 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Il est possible de l’escalader pour profiter de la vue magnifique sur les îles environnantes et le littoral.

Retour en haut